Littérature
Musique
Beaux-arts
Soudain, j’ai entendu les paroles du Christ et les ai comprises. La vie et la mort ont cessé de me paraître terribles. Au lieu de désespérer, j’ai vécu le bonheur et la joie de la vie sans être dérangé par la mort.
– Tolstoï
 
Le fait que vous devriez connaître quelque chose de la vie de Jésus-Christ me préoccupe beaucoup, car tout le monde devrait le connaître. Personne n’a jamais été si bon, si gentil, si doux que lui, qui se penchait sur tous ceux qui avaient mal agi, ou qui étaient malades ou misérables.
– Dickens
 
Ce n’est pas un enfant en qui je crois : je confesse Jésus-Christ. Mon hosanna est né d’une fournaise de doute.
– Dostoïevski
Je gémis comme un coupable.
La culpabilité me fait rougir.
Épargne-moi, qui te supplie, ô Dieu.

Toi qui as absous
Marie de Magdala,
Toi qui as écouté le brigand,
À moi aussi, tu as donné l’espérance.

Le cœur contrit dans la poussière, je t’en supplie à genoux :
Protège ma destinée.
 
Jour lugubre
Quand la poussière se lève
Sur le coupable qui est jugé.
Ô Dieu, épargne-le !
Jésus miséricordieux,
Seigneur, accorde-leur le repos.
– Mozart

Il n’y a rien sur terre
Que je ressente plus vil et bas
Que moi privé de ta présence.
Pardonne ma débilité
Je tentais en vain de me hisser jusqu’à ton visage.
Étire jusqu’à moi, Seigneur,
Cette chaîne dont les mailles contiennent
Tous les dons célestes et la félicité,
La foi à laquelle j’aspire constamment
Sans parvenir, par ma faute, à recueillir
sa grâce parfaite.
Le plus rare, ce merveilleux cadeau,
Je le vois comme le plus précieux
Parce que sur terre
Ni la paix ni la joie ne sont données sans elle.
Toi qui as versé ton sang avec tant d’amour
Ne laisse pas cette bonté être vaine ou venir à manquer,
Ni ne retiens la foi 
Qui ouvre les portes du paradis.
– Michel-Ange