Sur le chemin d'Emmanüs

Luc 24.13-35 :  Le même jour, deux d’entre eux sont en route vers le village d’Emmaüs, qui est éloigné de 60 stades de Jérusalem. Ils sont en train de parler de tous ces événements. Comme ils continuent à parler et à discuter de tout cela, Jésus lui-même s’approche et il se met à marcher avec eux. Mais leurs yeux sont comme incapables de le reconnaître. Il leur dit : « De quoi parlez-vous tout en marchant ? » Ils s’arrêtent, l’air triste. L’un d’eux, appelé Cléophas, lui répond : « N’es-tu qu’un étranger à Jérusalem, pour ne pas être au courant de tout ce qui s’y est passé ces derniers jours ? » Jésus leur dit :  « Quelles choses ? »
 Ils lui répondent : « Au sujet de Jésus de Nazareth, qui était un grand prophète, puissant en action et en parole devant Dieu et devant tout le peuple. Les chefs des prêtres et nos dirigeants l’ont livré pour être condamné à mort et ils l’ont crucifié. Mais nous, nous avions espéré que c’était lui qui allait racheter Israël. En fait, c’est aujourd’hui le troisième jour depuis que tout cela s’est passé. De plus, quelques-unes des femmes qui sont avec nous nous ont bien étonnés. Elles sont allées tôt au tombeau, mais elles n’ont pas trouvé le corps de Jésus. Elles sont revenues nous raconter qu’elles avaient vu des anges leur apparaître et leur déclarer que Jésus est vivant ! Alors, quelques-uns d’entre nous sont allés au tombeau, et ils ont trouvé les choses comme les femmes avaient dit. Mais ils n’ont pas vu Jésus. »
 Jésus leur dit : « Comme vous êtes peu intelligents, et comme vos cœurs sont longs à croire tout ce que les prophètes ont déclaré ! Est-ce que le Christ ne devait pas souffrir ces choses avant d’entrer dans sa gloire ? » Et en commençant par Moïse et tous les prophètes, Jésus leur explique tout ce que les Écritures disent à son sujet. Ils approchent du village où ils se rendent. Mais Jésus fait comme s’il devait aller plus loin. Ils le supplient alors : « Reste avec nous, car c’est bientôt le soir et la journée est presque finie. » Jésus entre pour rester avec eux. Quand il est à table avec eux, il prend du pain et il remercie Dieu, puis il le partage et il le leur tend. C’est alors que leurs yeux s’ouvrent et qu’ils le reconnaissent. Mais il disparaît de leur vue.
Ils se disent : « Notre cœur ne brûlait-il pas en nous, alors qu’il nous parlait sur le chemin et qu’il nous faisait comprendre les Écritures ? »  Ils se lèvent et ils retournent immédiatement à Jérusalem. Ils trouvent les Onze réunis, ainsi que les disciples qui sont avec eux, qui disent :
 « Vraiment, le Seigneur est ressuscité et il est apparu à Simon. » Alors, les deux disciples racontent ce qui s’est passé sur le chemin et comment ils ont reconnu Jésus quand il partageait le pain.