L'homme paralysé
Marc 2.1-12 : Quelques jours plus tard, quand Jésus est rentré à Capharnaüm, les gens apprennent qu’il est à la maison. Il y a tant de gens qui s’y rassemblent qu’il n’y a plus de place, pas même à l’extérieur. Et Jésus leur annonce la parole. On vient amener un paralysé, que quatre hommes portent. Comme il y a trop de monde pour qu’ils puissent arriver à Jésus, ils enlèvent la partie du toit au-dessus de l’endroit où Jésus se tient. Quand ils ont fini d’ouvrir le toit, ils font descendre le lit où le paralysé est couché. Quand Jésus voit la foi de ces gens, il dit au paralysé : « Mon enfant, tes péchés te sont pardonnés. »
Mais quelques maîtres de la loi sont là, et ils pensent en eux-mêmes : « Comment cet homme peut-il parler ainsi ? Il parle contre Dieu ! Qui peut pardonner les péchés ? Dieu seul le peut ! » Aussitôt, dans son esprit, Jésus sait ce qu’ils disent dans leur cœur. Il leur demande alors : « Pourquoi est-ce que vous pensez ainsi ? Qu’est-ce qui est le plus facile ? Dire à cet homme paralysé que ses péchés lui sont pardonnés, ou lui dire : “Lève-toi, ramasse ton lit et marche” ? Mais je veux que vous le sachiez : le Fils de l’homme a reçu le pouvoir de pardonner les péchés sur la terre ! »
  Jésus dit à l’homme paralysé :   « Je te le dis, lève-toi, prends ton lit, et rentre chez toi ! » L’homme se lève. Immédiatement, il ramasse son lit et il part en marchant, à la vue de tous. Tous sont émerveillés et glorifient Dieu, en disant : « Nous n’avons jamais vu une chose comme celle-là arriver ! »