Le bon berger
Jean 10.11-15 : «  Je suis le bon berger. Le bon berger donne sa vie pour ses brebis. Si quelqu’un n’est pas berger, et qu’on le paie pour garder le troupeau, les brebis ne sont pas à lui. Aussi, quand il voit un loup qui vient, il abandonne les brebis et il fuit. Le loup les emporte alors et il les disperse. L’homme fuit parce qu’il n’est qu’un employé et que les brebis n’ont pas d’importance pour lui.  Je suis le bon berger. Je connais mes brebis et mes brebis me connaissent, comme le Père me connaît et que moi, je connais le Père. Et je donne ma vie pour mes brebis. »
Le cantique le plus récité de tous les temps est généralement connu sous le nom de « Psaume 23 » : L'Éternel est mon berger : je ne manquerai de rien.  Il me fait reposer dans de verts pâturages, il me dirige près des eaux paisibles. Il restaure mon âme. Il me conduit dans les sentiers de la justice, à cause de son nom. Quand je marche dans la vallée de l'ombre de la mort, je ne crains aucun mal, car tu es avec moi : ta houlette et ton bâton me rassurent. Tu dresses devant moi une table, en face de mes adversaires ; tu oins d'huile ma tête, et ma coupe déborde.
Oui, le bonheur et la grâce m'accompagneront tous les jours de ma vie, et j'habiterai dans la maison de l'Éternel jusqu'à la fin de mes jours.