Sa mort

"« Je vous ai enseigné avant tout, comme je l’avais aussi reçu, que Christ est mort pour nos péchés, selon les Écritures (1 Corinthiens 15.3). »
Que signifie « Le Christ est mort pour nos péchés ? »
Selon les Écritures, Jésus, Agneau de Dieu, devait mourir pendant la Pâque juive [1] Le sang était alors un « signe » : répandu sur le portail, il marquait le pas entre l’esclavage (en Égypte) et la liberté. De même, le sang de Jésus a coulé sur la croix. Quand nous choisissons de suivre Jésus sur la croix, nous trouvons la vraie liberté (du péché) et la vie éternelle .

[1]Lire Exode 12.1-28, la Pâque.
« Car Dieu a tellement aimé le monde qu’il a donné son Fils unique pour que tous ceux qui croient en lui ne se perdent pas, mais qu’ils reçoivent la vie éternelle (Jean 3.16). »
​​​Comme les disciples de Jésus ne comprenaient pas ce lien,[2] Jésus le leur a expliqué ainsi : « Si quelqu’un veut me suivre, il doit renoncer à lui-même. Qu’il prenne sa croix sur lui et qu’il me suive ! Car si quelqu’un veut sauver sa vie, il la perdra. Mais si quelqu’un perd sa vie pour moi, il trouvera la vie (Matthieu 16.24-25)

[2] Luc 18.34.
« Car la prédication de la croix est une folie pour ceux qui périssent ; mais pour nous qui sommes sauvés, elle est une puissance de Dieu (1 Corinthiens 1.18). »
« Christ aussi a souffert une fois pour les péchés, lui juste pour des injustes, afin de nous amener à Dieu, ayant été mis à mort quant à la chair, mais ayant été rendu vivant quant à l’Esprit (1 Pierre 3.18). »