Sa naissance
Prophéties, anges, événements astronomiques – ce n’était pas un bébé ordinaire !
Luc 2.8-11 : Près de là se trouvent des bergers qui vivent dehors dans les champs. Ils gardent leurs troupeaux pendant la nuit. Un ange du Seigneur leur apparaît, et la gloire du Seigneur brille tout autour d’eux. Ils sont saisis de crainte. Mais l’ange leur dit : « Ne craignez rien ! Je vous apporte de bonnes nouvelles, qui donneront beaucoup de joie à tout le peuple. Aujourd’hui, un Sauveur est né dans le village de David. C’est le Christ, le Seigneur.
   
Matthieu 2.1-2 Après la naissance de Jésus à Bethléem, dans le pays de Judée, à l’époque du roi Hérode, des mages de l’orient viennent à Jérusalem. Ils demandent : « Où est le roi des Juifs qui vient de naître ? Car nous avons vu son étoile à l’est, et nous sommes venus pour l’adorer. »
   
Luc 2.25-31 Un homme appelé Siméon vit à Jérusalem. C’est un homme juste et très religieux. Il attend la consolation d’Israël, et le Saint-Esprit repose sur lui. Le Saint-Esprit lui a révélé qu’il ne mourra pas avant d’avoir vu le Christ du Seigneur. Poussé par l’Esprit, il va au Temple. Quand les parents amènent l’enfant au Temple pour se conformer à la coutume légale à son sujet, Siméon prend Jésus dans ses bras. Puis il se met à louer Dieu en disant : « Maintenant, ô mon Maître, tu peux laisser partir ton serviteur en paix, comme tu l’avais dit. Mes yeux se sont enfin posés sur ton salut ! C’est devant tous les peuples que tu l’as préparé.
   
Luc 2.36-38 Il y a aussi une prophétesse, Anne, la fille de Phanouel, de la tribu d’Asser. Elle est très âgée. Elle a vécu sept ans avec son mari après son mariage. Maintenant, c’est une veuve de 84 ans, et elle ne quitte jamais le Temple. Elle sert Dieu jour et nuit en priant et en jeûnant. À cet instant, elle arrive vers eux. Elle remercie Dieu et elle se met à parler de l’enfant à tous ceux qui attendent que [Dieu] délivre Jérusalem.
Marie, Joseph, les bergers, les mages, Siméon, Anne – une grande partie de l’histoire est familière pour la plupart des gens. Mais avez-vous remarqué que ces personnages couvrent toute l’expérience humaine ? Hommes et femmes sont représentés. Jeunes et vieux. Riches et pauvres. Juifs et Gentils. Religieux et pas tellement religieux. Comme les anges l’ont proclamée et Siméon lui a fait écho, cette bonne nouvelle est pour tous.
   
« Saluez le Prince de Paix né des cieux !
Saluez le Soleil de Justice !
Lumière et vie à tous il apporte,
S’élevant, la guérison dans ses ailes.
Doucement il dépose Sa gloire,
Né pour que l’homme ne meure plus,
Né pour élever les fils de la terre,
Né pour les faire renaître.
Écoutez ! Les anges messagers chantent :
“Gloire au Roi nouveau-né !” »
(Charles Wesley, traduction Violette du Pasquier)